Tombouctou: Manifestation anti Ansar Adine/AQMI ce weekend

aeroport-tombouctouAprès la destruction par les Islamistes d'une partie de la statue Alfarouk si caractéristique de la ville, plus de 200 personnes ont manifestés à Tombouctou ce weekend contre le diktat des islamistes dans la ville. Alerté, l'état-major militaire aurait décidé de ne pas intervenir militairement pour ne pas envenimer la situation rendue très confuse par le sombre Iyad Ag Ghaly. Mais le MNLA semble avoir notifié clairement à Ansar Adine qu'il devait rapidement revoir sa copie.

Tout a commencé il y a quelques jours après l'entrée d'Iyad Ag Ghaly dans la ville de Tombouctou et l'invitation qu'il a lancée aux terroristes d'AQMI. Après les entretiens préliminaires avec les notabilités de la ville des 333 saints, les islamistes d'Ansar Adine -appellation sous laquelle se réunissent désormais aussi bien les terroristes d'AQMI que ceux de Boko Haram - ont commencés à détruire les bars de la ville. Après, la disparition des boissons alcoolisées de la ville, ces islamistes et terroristes ont entrepris la destruction de toutes les statues de la ville.

Ne voulant pas comprendre que les statuettes sont utilisés dans la ville de Tombouctou non pas comme moyen d'adoration divine, mais plutôt comme un medium esthétique, ces islamistes prenait le soin de violer toute vie privée des habitants de la ville pour retrouver leur cibles.

Leurs folies comme celles de leur chef Iyad Ag Ghaly, n'ayant pas de limites, ils ont fini par s'attaquer au plus important symbole pour les habitants de Tombouctou: la statue Alfarouk en plein centre de la ville dont l'identité va de pair avec l'unicité de la ville de Tombouctou. Ne pouvant pas complètement détruire ce symbole de la ville de Tombouctou, ils ont coupés la tête d'Alfarouk et de son cheval, ainsi que leurs pieds.

Alfarouk-avant-apres-ansar-adine

Sacrilège dans cette ville qui fut la première université en Afrique et l'une des premières dans le monde. Ce Samedi 21 Avril 2012, un peu plus deux cents personnes majoritairement des jeunes et des Imams ont entrepris une marche de protestation en direction du camp militaire de la ville occupée par les Islamistes d'Ansar Adine.

jeunesse-tombouctou-marche-contre-ansar-adine

Pour éviter d'être déborder par la foule, les islamistes ont tiré plusieurs coups de feu en l'air pour la disperser. Après avoir mis fin à la marche populaire contre le diktat des islamistes, une partie des notables de la ville se rendra à l'aéroport de la ville pour rencontrer les troupes du MNLA qui y sont. Après une vive protestation du laisser-aller dont bénéficié ces islamistes dans cette ville millénaire, le Colonel Bouna et ses hommes auraient pris la décision de rendre une visite aux islamistes retranchés au sein de l'ancien camp militaire.

Alerté par téléphone, l'état-major militaire du MNLA basé depuis à Gao aurait demandé au Colonel Bouna de ne pas intervenir pour envenimer la situation et d'attendre une haute délégation militaire du MNLA qui se rendra dans la ville pour discuter à la fois avec la population qu'avec les islamistes d'Ansar Adine. Selon nos informations, Mohamed Ag Najim s'est rendu hier à Tombouctou.


Par Aljimite Ag Mouchallate

 

Tombouctou: Manifestation anti Ansar Adine/AQMI ce weekend

Après la destruction par les Islamistes d’une partie de la statue Alfarouk si caractéristique de la ville, plus de 200 personnes ont manifestés à Tombouctou ce weekend contre le diktat des islamistes dans la ville. Alerté, l’état-major militaire aurait décidé de ne pas intervenir militairement pour ne pas envenimer la situation rendue très confuse par Iyad Ag Ghaly. Mais le MNLA semble avoir notifié clairement à Ansar Adine qu’il devait rapidement revoir sa copie.

Tout a commencé il y a quelques jours après l’entrée d’Iyad Ag Ghaly dans la ville de Tombouctou et l’invitation qu’il a lancée aux terroristes d’AQMI. Après les entretiens préliminaires avec les notabilités de la ville des 333 saints, les islamistes d’Ansar Adine -appellation sous laquelle se réunissent désormais aussi bien les terroristes d’AQMI que ceux de Boko Haram - ont commencés à détruire les bars de la ville. Après, la disparition des boissons alcoolisées de la ville, ces islamistes et terroristes ont entrepris la destruction de toutes les statues de la ville.

Ne voulant pas comprendre que les statuettes sont utilisés dans la ville de Tombouctou non pas comme moyen d’adoration divine, mais plutôt comme un medium esthétique, ces islamistes prenait le soin de violer toute vie privée des habitants de la ville pour retrouver leur cibles.

Leurs folies comme celles de leur chef Iyad Ag Ghaly, n’ayant pas de limites, ils ont fini par s’attaquer au plus important symbole pour les habitants de Tombouctou: la statue Alfarouk en plein centre de la ville dont l’identité va de pair avec l’unicité de la ville de Tombouctou. Ne pouvant pas complètement détruire ce symbole de la ville de Tombouctou, ils ont coupés la tête d’Alfarouk et de son cheval, ainsi que leurs pieds.

Sacrilège dans cette ville qui fut la première université en Afrique et l’une des premières dans le monde. Ce Samedi 21 Avril 2012, un peu plus deux cents personnes majoritairement des jeunes et des Imams ont entrepris une marche de protestation en direction du camp militaire de la ville occupée par les Islamistes d’Ansar Adine.

Pour éviter d’être déborder par la foule, les islamistes ont tiré plusieurs coups de feu en l’air pour la disperser. Après avoir mis fin à la marche populaire contre le diktat des islamistes, une partie des notables de la ville se rendra à l’aéroport de la ville pour rencontrer les troupes du MNLA qui y sont. Après une vive protestation du laisser-aller dont bénéficié ces islamistes dans cette ville millénaire, le Colonel Bouna et ses hommes auraient pris la décision de rendre une visite aux islamistes retranchés au sein de l’ancien camp militaire.

Alerté par téléphone, l’état-major militaire du MNLA basé depuis à Gao aurait demandé au Colonel Bouna de ne pas intervenir pour envenimer la situation et d’attendre une haute délégation militaire du MNLA qui se rendra dans la ville pour discuter à la fois avec la population qu’avec les islamistes d’Ansar Adine. Selon nos informations, Mohamed Ag Najim s’est rendu hier à Tombouctou.

Par Aljimite Ag Mouchallate

 

Derniers Commentaires

  • Anonyme dit Plus
    je pense que le MNLA et les acteurs politiques de l AZAWAD... samedi 24 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    La France et le Pouvoir français sont sournois et fourbe.... samedi 24 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    Toute la vérité est dite dans votre dernier paragraphe,... vendredi 23 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    Issere MASSINAGH toumast fel chindja jeudi 22 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    le MNLA a mis l’armée malienne en déroute ! comme quoi,... jeudi 22 mai 2014

Partagez

Nous Suivre