Kidal, In-Khalil, Tombouctou et Gao contre les obscurantistes; rien ne vas plus chez Ansar Adine

In-Khalil-nous-comdamnons-frappees-femmes-azawadAvec des larmes aux yeux, nous reportions il y a quelques la sombre journée historique qu'avait fait vivre l'organisation obscurantiste aux femmes de Kidal. Comme annoncé, des manifestations ont eu lieu les deux jours suivants, non seulement à Kidal, mais aussi dans plusieurs villes Azawadiennes. Après cette vague de démonstration sans précédent, Ansar Adine se retrouve affaibli plus que jamais.

Depuis quelques mois, une certaine élite corrompue du MNLA qui ne partage pas forcement les mêmes objectifs que ce mouvement révolutionnaire a entrepris un grand nombre d'actions qui ont d'abord vu la naissance d'Ansar Adine et ensuite son renforcement. La grande naïveté de cette élite et son laxisme ce sont traduit par une prise de confiance d'Ansar Adine. C'est cette prise de confiance d'une organisation qui n'était qu'un groupuscule qui a conduit aux nombreux abus qu'elle a commis.

Parmi ces abus, il y a ceux de ce triste Mardi noir, où pour la première fois dans l'histoire du peuple Touareg, des hommes battaient en publics des femmes. Même si elle permise d'éviter un désastre, la réaction du MNLA, n'a pas empêchée ce dont nous avons toujours du mal à parler.

N'étant pas disposé à se faire imposer un quelconque diktat par qui que ce soit, les femmes Touareg ont manifesté leur rejet de cet obscurantisme sur l'ensemble du territoire de l'Azawad, et pas seulement.

Alerté par ce qui s'était passé le Mardi noir, Intallah Ag Attaher, Chef Suprême des tribus de l'Adagh (région de Kidal) a demandé aux femmes de Kidal de venir le cherché le jour suivant pour manifester avec elles. Pour des questions sanitaires, et à cause de son âge avancé, les femmes n'ont pas jugées utile de lui faire prendre part aux manifestations des jours suivants. Il faut aussi dire que la présence du patriarche Intallah Ag Attaher n'était pas nécessaire parce que des dames de fer de l'Azawad ont convergés vers Kidal dans une délégation conduite par Assi Walet Hita, présidente de l'Association des Femmes de l'Azawad. Certaines de ces femmes sont connues pour avoir tenu tête à tous les leaders d'Ansar Adine a commencé par le sombre Iyad Ag Ghaly lui-même.

C'est ainsi que les manifestations du Mercredi (6 Juin) et du Jeudi (7 Juin) se sont très bien passé. Malgré la peur, un peu plus de 200 femmes ont manifesté le Mercredi, en expliquant à qui voulait l'entendre qu'elles ne porteront jamais la burka, et que jamais elles n'accepteraient que des complexés de circonstances ne remplacent leur culture millénaire par une autre. Le nombre de femmes dans les rues fut encore plus grand le Jeudi, date où de nombreux jeunes accompagnant leur sœurs et mères ont bravés les directions de ces obscurantistes.

Dès le Mercredi, les manifestations se sont multipliées sur l'ensemble du territoire de l'Azawad. A In-Khalil, ce ne sont pas moins de 1.800 femmes, hommes, et enfants qui ont manifestés leur indignation aux actes barbes commis par les obscurantistes d'Ansar Adine. On pouvait lire «Nous condamnons que des femmes Touareg soient frappés à Kidal» ou encore «Nous disons Non à la Charia, Oui à la démocratie». Cet évènement fut résumé par Tihaye Etrane dans la vidéo ci-dessus.



A Gao, une partie de la jeunesse a notifié à la direction du MNLA qu'elle vieille au grain et qu'elle ne permettra pas que la révolution Azawadienne soit trahie, ou qu'elle soit récupérer par les obscurantistes d'Ansar Adine. La direction du MNLA a compris que le silence des Azawadiens n'est pas une carte blanche pour agir comme elle le souhaite. Une journée après cette rencontre, une partie des combattants d'Ansar Adine qui accompagnaient Iyad Ag Ghaly il y a un mois pour les négociations ont quittés la ville. Des rencontres similaires ont également eu lieux à Tombouctou.

D'autres manifestations ont eu lieu dans plusieurs localités de l'Azawad pour soutenir les femmes de Kidal et pour rejeter l'islamisme de circonstance d'Ansar Adine.

Blessés dans leur amour propre de nombreux combattants du MNLA ont décidés de ne plus se soumettre aux ordres qui les obligeaient de rester passif face au diktat d'Ansar Adine.

C'est ainsi que depuis le Jeudi, le groupuscule Ansar Adine se retrouve sens dessus dessous, et sa case commence à brulé à petit feu. D'abord ce fut des combattants qui ont quittés cette organisation obscurantiste lorsqu'ils ont compris qu'Iyad Ag Ghaly n'avait aucune intention de rejoindre l'Azawad et qu'il attend juste l'occasion de les «vendre» au Mali comme ce fut le cas, il y a une vingtaine d'années.

Sur le plan leadership, nos sources à Kidal affirment qu'une division commence à prendre forme chez Ansar Adine entre les camps d'Iyad Ag Ghaly et celui d'Alghabass Ag Intallah. Le camp d'Alghabass Ag Intallah, avec Cheikh Ag Aoussa comme lieutenant serait favorable à un rapprochement avec le MNLA. Si cette information s'avère dans le futur, nous jugeons ce rapprochement comme étant momentané car nous n'oublions pas qu'Alghabass avait rejoint le MNLA il y a quelques mois, et qu'il est ensuite passé du côté d'Ansar Adine. En tout état de cause, c'est l'une des nombreuses raisons qui fait que rien ne vas plus chez Ansar Adine.

Pour exprimer ce malaise chez Ansar Adine, cette organisation obscurantiste a coupé le réseau téléphonique à Kidal. C'est cette action qui fut utilisé comme prétexte par des forces obscurantistes pour relayer à travers l'AFP une fausse information faisant état d'affrontement entre le MNLA et Ansar Adine. En l'état actuel, des affrontements entre ces deux forces ne sont pas nécessaires car tout porte à croire qu'Ansar Adine se désintégrera de lui-même.


Par Aljimite Ag Mouchallatte

Derniers Commentaires

  • Anonyme dit Plus
    je pense que le MNLA et les acteurs politiques de l AZAWAD... samedi 24 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    La France et le Pouvoir français sont sournois et fourbe.... samedi 24 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    Toute la vérité est dite dans votre dernier paragraphe,... vendredi 23 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    Issere MASSINAGH toumast fel chindja jeudi 22 mai 2014
  • Anonyme dit Plus
    le MNLA a mis l’armée malienne en déroute ! comme quoi,... jeudi 22 mai 2014

Partagez

Nous Suivre