Le CTEA condamne les évènements de Gao

CTEA-Azawad

Hier, un enseignant de 50 ans a été abattu à Gao par des inconnus qui tentaient, semble-t-il, de lui voler sa moto ou bien, plus probablement, l'ont-ils assassiné avec préméditation dans le but de soulever la population locale contre le Mouvement National de Libération de l'Azawad. A l'heure actuelle nous ignorons encore l'identité des criminels mais l'ignoble assassinat, que nous condamnons avec le plus grande fermeté, a été instrumentalisé par certains groupes armés dans le but évident de soulever les populations Songhaïs contre leurs frères Touaregs du MNLA.