Communiqué de presse conjoint du MNLA, HCUA et MAA

union-mnla-hcua-maa-2

 

Sous le Patronage de nos frères de la République Islamique de Mauritanie

Nous, soussignés, Représentants du Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA), du Haut Conseil pour l'Unité de l'Azawad (HCUA) et du Mouvement Arabe de l'Azawad (MAA), réunis à Nouakchott ;

- Convaincus de la responsabilité qui nous incombe à l'endroit de notre peuple de l'Azawad meurtri et éprouvé par les exactions, les déplacements, la marginalisation et l'exclusion à tous les niveaux de la vie par les gouvernements successifs de Bamako à travers l'Histoire ;

- Conscients de notre devoir national et de l'impérieuse nécessité, aujourd'hui plus que jamais, d'unir les fils du peuple de l'Awazad (Songai, Touaregs, arabes, peuls) dans un même croisement pour préserver leur vie et leurs droits pour une coexistence pacifique de leurs différentes composantes et conscients que la sécurité et la stabilité sont la priorité des priorités pour tout peuple et toute nation voulant vivre dignement ;

- Intimement convaincus que tout instant de discorde qui intervient entre les Azawadis est un cadeau offert sur un plateau d'argent aux ennemis de l'Azawad et ne sert que ces derniers au grand dam des populations de l'Azawad, de leur dignité et de leur avenir ;

 

Nous, Conférenciers ici réunis, en ce mois béni et dans ce pays frère et hospitalier, décidons ce qui suit :

1- Œuvrer à mettre fin à toutes formes, actes ou paroles, qui nuisent à la coexistence pacifique des différentes composantes de l'Azawad, le sang, la dignité et les biens de tel Azawadi étant interdits à tel autre si ce n'est par le droit. D'où l'urgence et la nécessité de faire cesser tout dépassement. Des commissions communes seront créées et des réunions tenus à l'intérieur de l'Azawad pour ce faire.
2- Ouvrir une nouvelle page de l'Histoire de l'Azawad basée sur la tolérance et le dépassement des divergences du passé et considérer que toutes les erreurs survenues pendant la période de la guerre entre les populations de l'Azawad comme étant des dépassements inacceptables, fort regrettables et qui ne doivent plus se répéter.
3- Œuvrer à conjuguer tous les efforts pour servir la cause de l'Azawad de sorte à ce que l'unité totale soit le but ultime. Une réunion, dans les plus brefs délais, se tiendra entre tous les mouvements de l'Azawad pour sortir avec un projet politique unique et un plan d'action unique pour les Azawadis. Pour cela, nous lançons un appel à tous les Azawadis pour répondre à la demande du Peuple de l'Azawad en vue de s'unir et de combiner les efforts de tous les fidèles pour la réalisation de ce Projet National en vue de construire l'Azawad de demain qui englobera tous ses fils et toutes ses composantes.
4- Condamner toutes les formes du terrorisme, de l'extrémisme et du crime organisé transfrontalier. Par conséquent, avoir des engagements ou des relations avec des organisations et/ou des personnalités qui menacent la sécurité et la stabilité locales, régionales et internationales est quelque chose d'inacceptable et de condamné par l'ensemble des mouvements de l'Azawad.
5- Lançons un appel à tous les frères et amis où qu'ils soient, pour soutenir les efforts d'unité et de réconciliation des Azawadis et d'y apporter les facilités nécessaires à cet effet.
6- Demandons au gouvernement malien de respecter les accords et engagements pris à Ouagadougou, à commencer par la libération immédiate des détenus Azawadis détenus arbitrairement dans les prisons de Bamako et appelons également la communauté internationale à faire pression sur Bamako pour respecter les termes des accords en question.
7- Lançons un appel aux organisations humanitaires et de secours ainsi que les Amis du Peuple de l'Azawad à fournir l'assistance nécessaire aux populations Azawadis dans les camps de réfugiés, mais aussi dans les villages et les localités dépourvus des exigences les plus élémentaires de la vie.
8- Exprimons nos profonds remerciements et la reconnaissance de gratitude en particulier à Son Excellence Monsieur le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie, au Gouvernement et au Peuple mauritanien frère pour leur hospitalité et l'effort louable consenti pour unir et consolider, en cette circonstance historique difficile, les rangs du Peuple de l'Azawad. De même que nous les remercions pour le chaleureux et bon accueil réservé, autant pour nous que pour les réfugiés Azawadis expulsés de leur territoire et qui sont des hôtes choyés dans ce généreux pays.

 

Les Conférenciers


Fait à Nouakchott, le 26 du mois béni du Ramadan 1434 H équivalant au 5 Août 2013.