La plus grande manifestation en faveur de l'Azawad s'est déroulée au camp de réfugiés de Mbéra

Manifestation-Mbera-13-Avril-2013

Le jour même où un collège de marionnettes et d'élus-nommés en quête de primes de bon-serviteurs créait un soi-disant mouvement Touareg pour l'Unité Nationale du Mali, les populations civiles organisaient une manifestation géante, la plus grande de l'histoire de l'Azawad, en vue de lancer un message clair et sans équivoque à la communauté internationale, et de dénoncer les marionnettes et autres éléments perturbateurs qui ont pour seule spécialité l'art, si on peut l'appeler ainsi, de profiter des souffrances des populations qu'ils disent représenter.

 

Le plus grand succès de la révolution actuelle ne sont les épopées militaires du MNLA contre l'armée malienne et les coalitions terroristes, mais bien la poussée de l'expression populaire où les populations civiles, pour la première fois, prennent haut et fort la parole, pour faire état de leur vœux sans permettre à des marionnettes, élus-nommés et autres Arabo-Touareg de services du Mali de confisquer leurs rêves et de vendre leur souffrances aux plus offrants.

Ce Samedi 13 Avril 2013, ce n'est pas moins de 5.000 personnes réfugiés au camp de Mbéra en Mauritanie qui sont sortie pour clamer haut et fort leur soutien indéfectible à l'indépendance de l'Azawad et rappeler que seul le MNLA, est leur représentant légitime et aucune autre partie, personne ou organisation ne saurait s'approprier cette représentation.

 


Au cours de cette manifestation populaire géante, la plus grande de l'histoire de l'Azawad, de nombreuses déclarations ont été signées comme celles des femmes, des jeunes, et des chefs tribaux et autres leaders traditionnels. Dans nos prochaines éditions, Toumast Press mettra en ligne chacune de ses déclarations signés par différents segments de la société civile de l'Azawad, qui pour l'occasion, a pris le soin de s'exprimer sans passer par des intermédiaires.
La communauté internationale, la France en tête, qui essaye en vain d'éviter de bricoler un semblant de paix avec le Mali en ignorant le MNLA comme le seul représentant légitime de l'Azawad, se voit rattraper aujourd'hui par la réalité avec cette massive expression populaire.


Par Ahmeyede Ag Ilkmassene