Déclaration des Femmes du Camp de réfugié de Mbéra en Mauritanie – 13 Avril 2013

Titi-Walet-Hade-Mbera-13-Avril-2013

 

 

Nous femmes refugiées à M'berra au nom de toutes les communautés de la région de Tombouctou:

- Dénonçons toutes les manipulations et complots dont nous sommes victimes,
- Regrettons le silence de l'opinion internationale et le retard sur la relance des négociations entre le MNLA et les pouvoirs centraux du mali,
- Nous dénonçons vivement la violation des accords de la CEDEAO par le mali qui refuse de mettre en place la commission de négociation avec les mouvements armés,
- Rejetons tous les résultats d'une quelconque rencontre, forum ou dialogue nous concernant, avant l'amorce des négociations entre le MNLA et le gouvernement malien, et déclarons de n'avoir mandaté aucune délégation ou personne au nom des réfugiés pour nous représenter,
- Demandons au gouvernement mauritanien, aux agences des nations-unies de mettre fin à ces spéculations politiques qui aggrave le conflit dont nous , femmes, et enfants sommes victimes du plus grand préjudice,
- Réaffirmons notre reconnaissance, nos remerciements à son excellence Monsieur Mohamed Ould AbdelAziz, président de la république Islamique de Mauritanie, son gouvernement, les agences des nations unies, les donateurs en demandant leur soutiens pour préserver notre dignité afin de vivre dans un Azawad de paix, sécurisé et développé.

 

Signée par:
Titti Walet Hade
Porte-parole des Femmes du camp de réfugié de Mbéra