Appel de la société civile de l'Azawad à l'opinion nationale et à la communauté internationale

Mohamed-Ousmane-Ag-Mohamedoun-2


A tous :

 

- Frères et sœurs de l Azawad il est aujourd'hui grand temps que tous individuellement se souvenons et assumons nos responsabilités.

Oui, il y a lieu de se souvenir que depuis les année 1950 à nos jours nous sommes passé par des moments de révolution où nos communauté Songhoy, Tamachek, Peulh, Arabe et Bozo ont été soumises à de rudes épreuves allant de leur division à leur opposition en instaurant ainsi un climat entre elles favorable à l'auto extermination, le massacre, la persécution et le racisme, ce qui a toujours conduit à l'enterrement total de notre objectif légitime d'avoir notre état: l'Azawad et céder ainsi la place à l'instinct de survie et finir par se contenter de peu.

Le Mali n'a jamais réussi seul à mettre fin à une révolution il a toujours fallu qu'à un moment de l'histoire des révolutions que l'Azawad soit vendu par des Azawadiens en échange de leur confort personnel pour au moins une décennie en oubliant ainsi le peuple de l'Azawad laissé pour compte seul face à la faim, la soif, la maladie, l'enclavement et l'ignorance. Ce caractère cyclique et récurant de nos révolutions confirme cette assertion de certains qui pensent que l'Azawad et la révolution constituent des projets pour d'autres.

Egalement oui, il y a lieu d'assumer nos responsabilités devant ceux-là qui pensent profiter voir abuser de la bonne foi des AZAWADIEN de leur pratique de l'islam connue et citer parmi les meilleurs pour sa conformité au Coran et la Souna du prophète Mohamed (bsDL) ; car en effet même de mauvaise foi quand vous dites à un Azawadien je veux l'Iislam et sa pratique il vous répond directement oui sans se soucier de vos réelles motivations encore moins de vos objectifs inavoués, si objectif il y en a , tout simplement parce que pour lui, dans sa naïveté innocente, il est convaincu que vous ne lui apportez rien de nouveaux parce que pour lui l'islam il est né là-dedans, il le connait, il le vit et il l'aime, c'est déjà sa religion; alors fort de cette conviction vous dire non ou hésiter de quelque façon que cela soit; constitue pour lui-même d'abord , un acte de mécréance d'insoumission à Dieu. Avec le temps les gens commencent à se connaitre et découvrent qu'il y a lieu de dissocier les bons musulmans des mauvais car dans le groupe il y'en a certains qui représentent des expansionnistes de nouvelles formes d'Islam derrière lesquelles se cachent des pratiques que l'Islam lui-même interdit car en islam toute innovation est interdite.

C'est pourquoi nous lançons un appel au nom de la société civile de l'Azawad à toute la population de l'Azawad de rester uni et mobiliser autour d'un seul objectif la libération politique, culturelle et religieuse de l'Azawad et que le peuple de l'Azawad réaffirme son attachement à un climat de bonne relation avec tous les états du monde et les organisations internationales.

Nous avons la quasi-conviction aujourd'hui que nous sommes dans un scenario ou face à un orchestre où l'Azawad encore une foi est en passe de devenir un projet et d'être porté encore une fois par ceux-là qui n'ont jamais réellement et sincèrement milité en faveur de sa naissance pour être vendu au Mali et à ses amis au prix de leur confort décennale personnel et de la misère du peuple de l'Azawad qui n'a que trop endurer; cela me fait penser à cette pensée en arabe de notre père et imam l'imam Achafi après la signature du pacte national en 1992 parce que convaincu que l'Azawad avait été vendu, je le cite "Imssaykine Azawad" qui veut dire en français pauvre et pitoyable Azawad.

Aussi au nom de la société civile révolutionnaire de l'Azawad, nous rappelons à tous que le seul et unique porteur de la révolution pour la libération de l'Azawad demeure et restera toujours le MNLA à travers les hommes et les femmes que le peuple de l'Azawad aura accrédités de cette confiance et capacité.

En réitérant notre soutien sans condition au MNLA, nous réaffirmons notre soutien à l'indépendance de l'Azawad et ne sommes pas contre le fait que notre état s'appelle Etat Islamique. Par contre, nous rejetons l'application stricte, immédiate et inconditionnelle de la charia parce que nous estimons que le peuple de l'Azawad déjà 100% musulman devra un jour avoir l'opportunité de s'exprimer objectivement sur cette question et sa volonté devra être respectée dans l'intérêt de la stabilité de l'état de l'Azawad, du Mali, de la sous-région et du respect des libertés individuelles et collectives.

La société civile révolutionnaire de l'Azawad refuse et rejette totalement toute association avec des organisations de coloration extrémiste ou affiliée à des organisations terroristes quelconques.

- A la France nous rappelons sa longue et brillante révolution de 1789 mère de tous les droits humains que malgré les obstacles et les incertitudes actuelles les Touaregs et tout le peuple de l'Azawad s'y inspireront. Nous demandons à la France de continuer à défendre les droits des minorités et des peuples opprimés. Aussi nous sommes convaincus que la révolution passera par des étapes où les circonstances sèmeront le doute dans les cœurs et la confusion dans les têtes de certains, même parmi ceux-là qui n'ont pas le droit de fléchir. Pour le MNLA, l'objectif est et demeurera toujours la création de l'état de l'Azawad (un état pur, paisible avec qui tous les états du monde se sentiront en paix et en accord avec les textes fondamentaux notamment la charte des nations unies et la déclaration universelle des droits de l'Homme).

- Aux médias internationaux qui ne cessent de ressasser que le MNLA est en panne de ressources, qu'il n'a pas les moyens d'assumer et d'assurer la sécurité de l'Azawad et qu'Ansar Eddine à plus de moyens militaires que le Burkina et le Mali réunit et mieux ils diront parce que financé par Al Qaeda et AQMI. C'est quand même curieux quand les gens oubli vite et nous vous demandons simplement :

1. Qui à déclarer et a combattu pour la libération de l'Azawad? N'est-ce pas le MNLA?

2. Qui en occupant le territoire de l'Azawad jusqu'à Douentza a aussi déclarer l'atteinte de l'objectif militaire et la fin des opérations militaire le 05 Avril 2012? N'est-ce pas le MNLA? En plus il a observé et a respecté cette déclaration.

3. Qui a proclamé l'indépendance de l'état de l'Azawad le 06 Avril 2012? N'est-ce pas le MNLA.

Entre nous chers medias, depuis cette date, la guerre n'a-t-elle pas arrêté? Et pendant ce temps la presse avec le cachet de certains politiciens du Mali et d'Afrique toujours opposés à l'Azawad continue à soutenir la très fausse hypothèse selon laquelle Anssar Eddine gagnait l'Azawad parce que soutenu par Al Qaeda et AQMI, cela est une des preuves que la presse ne connait pas le peuple de l'Azawad et les Touaregs en général parce que pour le Touareg les libertés individuelles sont inviolables, mais nous, nous pensons qu'il faut plutôt questionner tous ceux-là qui n'aiment pas Al Qaeda et AQMI en leur demandant simplement qu'es-ce qu'ils attendaient depuis le 06 Avril 2012 à nos jours pour apporter leur soutien politique et matériel à l'atteinte des objectifs légitimes du MNLA? Si non Al Qaeda, elle est plutôt et surtout au Pakistan; la CEDEAO et L'Union Africaine pourrait envoyer des soldats là-bas et l'Azawad n'apportera pas 600 hommes mais 1000 hommes pour les soutenir. Ne pensez-vous pas que la meilleure façon de demander au peuple de l'Azawad de tendre la main à Al Qaeda et AQMI serait de leur démontrer qu'ils ne pourront pas compter sur ses pays voisins, d'Afrique et d'ailleurs. Mais faites savoir au monde entier ce qu'il sait déjà c'est-à-dire qu'Al Qaeda a ses clients partout dans le monde en France comme aux Etats Unis et qu'à cause de ses clients dans l'Azawad qui circulent avec le visa du Mali et de ses généraux on ne sacrifiera pas l'espoir de tout un peuple de recouvrer sa dignité. Comme dit l'adage "qui veut tuer son chien l'accuse de rage"; le peuple de l'Azawad n'est pas enragé il est saint et très lucide.

Mais rassurez-vous, le MNLA ne fait pas la publicité de ses moyens encore moins sa force tout simplement parce qu'il est l'émanation de tout le peuple de l'Azawad car au-delà des intérêts individuels il y'a toujours l'Azawad et quand il s'agit de l'Azawad les Azawadiens se retrouvent toujours et unissent leurs forces; de ce point de vue soyez sûr que l'Azawad survivra et gagnera, si-non il se réveillera tous les mois plus fort que jamais et poursuivra sa lutte.

- A notre deuxième patrie le Burkina Faso, nous dirons merci d'avoir compris que notre entente avec Ansar Eddine était dans le seul et unique but d'unir les Azawadiens afin de contribuer à la cohésion sociale et minimiser le risque de conflits entre communautés bien que les Azawadiens entre eux ont une forte culture pacifique et de non-violence à tel point que qu'elle que soit la gravité du problème il finissent toujours par s'entendre entre eux et avec le monde tant que la question n'est pas une éventuelle réoccupation de l'Azawad.

- Au président de l'Union Africaine nous dirons que ses conclusions sont hâtives car du point de vue du MNLA et des peuples de l'Azawad, l'Azawad ne sera jamais un état terroriste et le MNLA ne sera jamais AQMI. Il devra avoir un peu de patience parce que nous pensons que quelqu'un qui a vécu les conséquences désastreuses des résolutions du conseil de sécurité sur l'Iraq et la Lybie et leurs étendues sur les autres états réfléchirait à plus d'une fois et se méfierait d'envisager d'autres résolutions sur l'Azawad car une résolution sur l'Azawad ne s'arrêtera pas à l'Azawad et au seul peuple de l'Azawad, elle touchera profondément d'abord le Mali, puis le Niger et malheureusement plusieurs autres états et plus graves elles risquerait de poser les jalons d'une guerre raciale sur plusieurs années . C'est pourquoi, nous, société civile de soutien à la révolution pour la libération de l'Azawad préconisons au stade actuelle des choses que le Mali, la CEDEAO, les Nations Unies et la France attendent encore pour le bien être des peuples de l'Azawad, du Mali et de la sous-région que le MNLA mettent en place la structure qui va négocier avec le Mali comme prévu sous la médiation du Burkina Faso avec l'appui du Nigeria.

- Au Mali nous rappelons tout simplement qu'au stade actuel des relations entre le Mali et l'Azawad, soutenir ou faire appel à une résolution de guerre constitue pour lui un appel à un génocide sur sa propre population. Le MNLA incarne la plus civilisé des révolutions que le monde aient connu alors n'inviter pas à la barbarie et la boucherie "Allah kama" (à cause de Dieu, en Bambara, langue nationale majoritaire au Mali.)

- Aux ressortissants de l'Azawad à Bamako (Mali) nous diront simplement d'arrêter de faire peur à vos parents vous n'avez absolument rien de meilleur à leur offrir que de vivre en paix chez eux surtout à cette période hivernale où ils ont besoin de cultiver alors vous et nous faisons attentions à la malédiction (hini inda wa) de nos parents et marabouts. Que Dieu nous guide, Amen.


Gao, le 03 Juin 2012

Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune,

Président de la société Civile de Révolution pour la Libération de l'Azawad