operation-serval-soldats-francais-blindesMalgré l'opération Serval lancée il y a près d'une semaine, la coalition terroriste Ansar A-Dine, AQMI, et MUJAO est loin d'être vaincue. Pire, elle avance et donne du fil à retordre aux forces spéciales françaises déployées au sol et dans les airs. La question qui se pose: la France, soutenue par les forces africaines, est-elle prête à combattre la coalition terroristeavec ses partenaires actuels?

rafales-france-maliLa coalition terroriste Ansar A-Dine, AQMI, et MUJAO est en train d'apprendre que tout a une limite. Depuis le Vendredi dernier, pour affirmer son leadership en tant qu'ancienne puissance coloniale du Mali, la France a bombardé les troupes et installations de la coalition terroristes au Mali et dans l'Azawad.

combatant-bazin-drapeau-noir-aljazeeraComme annoncé précédemment par le site d'information Azawad 24, l'armée malienne à subi de lourdes pertes dans la ville malienne de Kona avant de l'abandonner face aux assauts de la coalition terroriste dirigée par Iyad Ag Ghaly et son homme de confiance Ibah Ag Moussa (Bamoussa).

Iyad-Ag-Ghaly-Officiel-Mali--Comme annoncé dans notre dernière édition, la coalition terroriste a rapidement fait fondre les positions de l'armée telle une boule de neige au soleil. Face à la menace qui pesait sur la ville de Mopti, la France est venu au secours du Mali, une entité qu'elle avait déjà fabriqué de toute pièce en 1960. Pris de vitesses, les terroristes sont tombés sous les rafales des hélicoptères français.

Sous-catégories