via Azawad24: L'armée malienne continue ses massacres de populations civiles

defile-armee-malienne

L'armée malienne depuis des mois fait disparaitre de façon isolée des personnes civiles particulièrement d'origine touareg entre Ségou et Mopti. Le CICR comme Amnesty Internationale ont étés toujours informées en détail des disparitions. Depuis quelques jours, ces massacres ont pris une autre tournure avec l'exécution de pas moins de 65 personnes en quelques jours.

Diabaly: L'armée malienne assassine encore 8 civils Touareg à cause de leur couleur de peau

armee-malienne-azawad-2006

Le Lundi dernier, le Mali et son armée nous rappelaient encore leur tristement célèbre puissance. Pas une puissance pour combattre les soldats du MNLA face auxquels ils replient avec une souplesse enviée par même les athlètes professionnels. Non, leur puissance consiste à s'attaquer aux civils Azawadiens sans défense et uniquement à cause de la couleur de leur peau. Au moins 8 Touareg dont des religieux et des personnes âgées ont été exécutés après avoir été molesté dans leur campement entre Sokolo et Nara.

L'armée raciste du Mali assassine froidement et lâchement 25 civils azawadiens et mauritaniens

armee-court-desert

L'habitude est une seconde nature. Nous n'avons cessés de le dire et répéter concernant l'armée lâche et raciste du Mali. Incapable même de rêver remettre les pieds dans l'Azawad où aucun cadeau ne lui sera fait par le MNLA, elle mesure sa bravoure ou plutôt sa lâcheté en s'attaquant aux civils innocents et sans defenses.

Exécutions et arrestations de soldats Tamasheq à Sévaré par le Colonel en fuite Gaston Damango

Défilé de l’armée Malienne qui s’attaque aux innocents et adopte l’éternel stratégie du "repli tactique"Nous informons l'opinion Azawadienne et la communauté internationale que l'armée Malienne chassée de l'Azawad s'attaque aux populations de "teint clair" au Mali. De nombreux cas d'exactions et d'atteintes aux droits de l'Homme nous sommes reportées mais nous souhaitons toujours verifiés ces informations afin d'obtenir les noms et les identifications précises des victimes. A Sévaré, l'armée a exécuté au moins 5 personnes et enlevé dix autres.

Réactivée, la milice Gandakoy s'attaque aux populations civiles d'Ebang Malane

 Seydou Cissé, l’un des membres fondateurs du Ganda-Iso proche du Gandakoy

Nous annoncions depuis deux mois que le Mali et son armée réactivait la milice Gandakoy. Après sa reconstitution, elle est rentrée en action ce Jeudi. Ce n'est pas des combattants du MNLA que ces guerriers de la honte ont attaqué, mais un campement de civils sans défense. L'histoire étant un perpétuel recommencement, le campement attaqué sans victimes est celui de Mohamed Issouf Ag Galass, cousin du Colonel-Major AlHaji Ag Gamou, qu'il a aidé à recruter des membres des milices Tamasheq.