CIDDPA: Liste non exhaustive des exactions et exécutions récentes du 16 Février au 5 Mars 2013

cidppa-logo-1

 

Annexe de l'Appel au sujet des exactions de l'armée malienne contre les populations de l'Azawad

 

Présenté par Mossa Ag Attaher à la 22ème session des Droits de l'Homme de l'ONU à Genève

 

 

Liste non exhaustive des exactions et exécutions récentes du 16 février au 5 mars 2013

 

a) Période du 16 -17 Février 2013 :

* Exécutions sommaires

A Ewarwar, près de Lerneb, dans la région de Tombouctou : exactions contre les populations et pillages par les éléments de l'armée qui tuent et repartent avec les biens des gens.
Au sud de Léré : des éléments militaires maliens ont traîné des bergers nomades touaregs attachés à des véhicules. Les bergers nomades sont portés disparus.
Certains d'entre eux ont été reconnus lors d'une émission de la TV malienne entre le 7 et le 9 mars 2013, présenté comme des jihadistes. Toujours dans la même zone de Léré, plusieurs puits ont servi de fosses communes à plusieurs personnes assassinées (près de 47 personnes réparties entre plusieurs puits).

 

* Viols et sévices

Des femmes touarègues du site de Fatoma près de Sevaré ont été victimes de viols de soldats maliens dans le sillage de la reconquête de Konna. Des témoignages d'organisations de défense des droits de l'homme sont éloquents à ce sujet.
A Gossi, 160 km à l'ouest de Gao, plusieurs femmes et jeunes filles touarègues ont subi des sévices sexuels de la part des militaires maliens. Nous tenons à disposition les noms de ces femmes que nous ne pouvons pas divulguer à ce stade du fait qu'elles sont encore séquestrées par les militaires maliens. Elles ont réussi à faire parvenir un message de détresse au CICR.

 

b) Période du 1er au 4 mars 2013

A In M'nass, 80 km au nord-est de Gao : 4 personnes exécutées le 2 mars 2013 par une patrouille de l'armée malienne partie de Gao dans la journée,

1. Oumar Ag Algateck
2. Mossa Ag Algateck
3. Aklinine Ag Mossa
4. Aljoumaghat Ag Bilal

A Gossi, 160 km au sud-ouest de Gao sur la route de Sévaré : 1 jeune homme a été battu à mort par des soldats maliens avant de lui retirer une somme de 60 000FCFA (92 euros).

A Hodari, sud de Tombouctou, les soldats maliens ont enlevé et ramener dans la direction de Douentza les personnes ci-après :

1. Oumar Ag Sidi Ali
2. Mohamed Ag Sidi Ali
3. Aliou Ag Houssa

A Hombori : deux personnes, dont les noms n'ont pas encore été communiqués, ainsi que le chef de leur fraction du nom de Hamo Ag Ichrach venu pour s'enquérir de leur situation auprès des militaires maliens, ont été enlevés.


Coordination Internationale de Défense des Droits du Peuple de l'Azawad (CIDDPA)


Adresse : Ouaga 2000 ; 55. Burkina-Faso
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.