Communiqué de l'ARVRA: Appel Urgent concernant les Droits de l'Homme

ARVRA

L'Association des Réfugiés et Victimes des Répressions de l'Azawad (ARVRA) alerte sur l'enlèvement de deux notabilités touarègues de la commune rurale de Tienkour, cercle de Diré, Région de Tombouctou.

Il s'agit de MM. Warinogh Ag Nock, adjoint au maire de la commune de Tienkour, fils de l'honorable Nockh Ag Atia, député élu à Diré, et Ousmane Ag Ghoula, conseiller municipal de la même commune.

L'enlèvement s'est produit dans la journée du 26 mars 2012, au chef lieu de la commune de Tienkour. Une patrouille de l'armée malienne arrivée dans la localité a procédé à une fouille systématique des maisons avant d'enlever les deux personnalités et les emmener à Niafunké, une localité où se trouve un important détachement de l'armée malienne.

Selon les informations recueillies laissent penser que le choix de ces personnes n'est pas anodin et que les militaires maliens se constituent ainsi un bouclier humain contre d'éventuelles attaques du MNLA.

L'ARVRA dénonce ces pratiques que l'on croyait révolues. L'ARVRA craint que le silence de la communauté internationale et des organisations de défense des droits de l'homme ne conduise à leur généralisation. De telles pratiques, si elles se poursuivent impunément, sont susceptibles d'enclencher un engrenage aux conséquences dramatiques pour les différentes communautés dans cette partie du Sahel.


Pour l'ARVRA,


Le Président

Abdourahmane Ag Mohamed El-Moctar