terroristes-mujao-brdmTôt ce matin, de violents combats ont opposés des combattants du MNLA à une colonne terroriste du MUJAO qui harcelait la population civile de la région de Ménaka. Après de violents combats, les terroristes se sont retirés dans leur base arrière dans les massifs montagneux de la région.

Armee-malienne-repli-tactique-Kidal, c'est le mot qui ressort le plus dans la bouche du commun des maliens. Portée par l'ivresse populaire d'une rue blessée et frustrée et qui n'a point retrouvé ce qu'elle appelle son honneur, l'armée malienne et le narcotrafiquant AlHaji Ag Gamou se sont décidés à se rendre à Kidal comptant sur la protection de l'armée française afin de leur éviter leur débandade légendaire face au MNLA qui l'attend avec impatience.

mujao-voitures-drapeauHier, quelques heures après avoir fait fuir l'armée malienne un sud de l'Azawad, une autre patrouille du MNLA a engagé un violent accrochage contre une unité des terroriste du MUJAO à Tin-Tabanwt. Alors que l'armée malienne reculait contre un timide assaut des terroristes du MUJAO à Gao, le MNLA leur inflige d'importantes pertes.

armee-court-desertDans la journée d'hier, un poste avancé du MNLA dans le Gourma a répondu aux provocations de l'armée malienne qui a rapidement pris la fuite après ses forfaits. A cause du cessez-le-feu unilatéral du MNLA, celui-ci n'a pas jugé nécessaire de lancer une offensive contre la colonne de l'armée malienne. Jusqu'à quand cet engagement interne sera-t-il respecté par le MNLA face aux actions du Mali?

colonel-machkanani-4-4-menakaAprès avoir été la seule entité armée du Sahel (outre la Mauritanie) à mener une lutte sans merci, et ce, avec des moyens très limités, un jour nouveau se lève pour les forces du MNLA depuis la nuit du 29 au 30 Janvier 2013 et la réception de l'armée française. A Kidal, le MNLA coopère avec l'armée française d'égale à égale en inspirant encore plus de respect de ses hôtes.