Le Colonel Komo Ag Minini rejoint le MNLA et sécurise les alentours de la ville de Léré

colonel-komo-ag-minini-Après plus de deux semaines de séances de travail avec l'état-major militaire du MNLA, le Colonel Komo Ag Minini avec plusieurs centaines de combattant ont rejoint le MNLA. Cette force du Colonel Komo Ag Minini s'ajoute aux unités du MNLA qui ont sécurisés la ville de Léré en prévision d'une hypothétique avancée de l'armée malienne qui menacerait les populations civiles.

Ecœuré par les massacres du Mali, le MNLA mène une offensive éclaire pour reprendre des villes azawadiennes

mohamed-ag-najim-inhalid-sourireTout a été planifié dans le plus grand secret et professionnalisme en marge du deuxième Congrès Ordinaire du MNLA tenu à Tinzawatene. Ne pouvant pas cautionner un génocide à ciel ouvert sur le territoire national, les autorités azawadienne ont ordonné la reprise rapide de pas moins de 8 villes dans lesquels seul le drapeau de l'Azawad flotte au grand plaisir des populations locales qui ne savaient plus à quel saint s'en tenir.

Ecoutant la voix de la sagesse, Col. Alghabass Ag Hamad'Ahmed, le lion de l'Azawad, se retire de Léré

alghabass-hamad-ahmed-thuraya

Le Colonel Alghabass Ag Hamad'Ahmed, la fierté de tout un peuple, a finalement écouté les centaines de dignitaires, et de leaders d'opinions qui lui demandaient de faire sortir ses combattants de la ville de Léré pour éviter à toutes les parties de nombreuses morts. Tôt ce matin, le lion de l'Azawad et ses hommes sont sortis de la ville qui fut aussitôt contrôlée par la coalition terroriste.

Léré menacée par la coalition terroriste; le Colonel Alghabass Ag Hamad'Ahmed prépare un accueil

colonel-alghabass-ag-hamad-ahmed-lere-film

Pendant que Bilal Ag Acherif, le Président du CTEA, porte la voix de l'Azawad en France, la coalition terroriste AQMI-MUJAO-Ansar Adine essaie d'occuper Léré, la cinquième ville de l'Azawad sous le contrôle du MNLA. Le lion de l'Ouest, le Colonel Alghabass Ag Hamad'Ahmed, Commandant de zone du MNLA à Léré prévient la coalition terroriste qu'elle y essuiera une hécatombe pire que celle de Ménaka.

Ménaka sous control des terroristes ; échanges de tirs avec le MNLA en dehors de la ville

combattant toyota_en_file

Ce qui devait arriver est arrivé dans la nuit du Lundi au Mardi. Les 11 véhicules du MNLA ont été obligé de quitter la ville de Ménaka face à des renforts impressionnants de terroristes. Mardi à 23 heures GMT, il y avait toujours des échanges de tirs entre le MNLA et les terroristes d'AQMI, du MUJAO et de Boko Haram qui occupent la ville. Parmi les terroristes morts figurent des Touareg de Kidal enrôlé par la secte Ansar Adine.