Reprises des combats entre le MNLA et les groupes terroristes AQMI, et MUJAO autour de Ménaka (2)

combattants-toyota1

Après avoir essuyé une terrible défaite après plus de 5heures d'affrontements, les terroristes du MUJAO et d'AQMI ont reçu d'impressionnants renforts leur permettant d'essayer de revenir aux abords de Ménaka. Les combats y ont repris il y a quelques heures, le MNLA arrivant toujours à les tenir hors de la ville en attendant l'arrivée de ses renforts.

A Ménaka, le MNLA maintient les terroristes hors de la ville, et détruit plus de 10 voitures

combattants-essawele-2

Après la défaite terrible des terroristes du MUJAO le Vendredi dernier à Tagarangabotte, une colonne lourdement armée d'AQMI et du MUJAO a quitté les villes de Gao et de Tombouctou pour laver le terrible affront affligé par la brigade du Colonel Machkanani. Après plus de 5h de combats, le MNLA maintient toujours les terroristes hors de la ville de Ménaka, et détruit une partie de leur matériel.

Le MNLA fait subir une défaite cinglante aux terroristes du MUJAO et d'AQMI

colonel-machkanani-4-4-menaka

La journée de vendredi a été marquée par de violents affrontements entre le MNLA et le groupe terroriste du MUJAO (Mouvement pour l'Unicité du Jihad en Afrique de l'Ouest) supporté par d'impressionnants renforts d'AQMI (Al Qaeda au Maghreb Islamique). Après des heures de combats d'une extrême violence, le MUJAO abandonne la ville d'Ansongo pour se replier sur Gao.

Le MNLA finalise ses préparations; la jeunesse de Gao fait son mea-culpa et présente ses excuses

combattants tadalate_tiyete

Après avoir naïvement choisi de supporter les terroristes d'AQMI, et du MUJAO contre le MNLA, la jeunesse de Gao jadis infiltrée par les assassins du Gandakoy fait depuis son mea-culpa et ne cesse de demander au MNLA et au CTEA de débarrasser rapidement Tombouctou, Gao, et Kidal des terroristes. A Ménaka, capitale provisoire de l'Azawad, l'état-major du MNLA s'apprête à répondre favorablement à leurs demandes.