L'armée malienne attaque le MNLA; l'unité du Commandant Inkinane Ag Attaher la met en déroute

armee-court-desertPlutôt cet après-midi, une unité spéciale du Commandant Inkinane Ag Attaher se déplaçait pacifiquement dans la ville de Kidal lorsqu'elle a été prise à partie par l'armée malienne cantonnée dans le Camp 1 de Kidal conformément à l'accord préliminaire de Ouagadougou, un accord duquel le MNLA vient de suspendre sa participation.

 

 

Etonné par ces tirs de l'armée malienne et voulant éviter de faire remémorer aux soldats maliens leurs expressions favorites de l'année 2012, c'est-à-dire le repli tactique ou la fuite du champ des combats, le jeune Commandant Inkinane Ag Attaher aux membres de son unité spéciale de ne pas riposter. Après sa demande, il est sorti de la première voiture qu'il conduisait pour faire signe aux soldats maliens d'arrêtés de tirer car le MNLA ne cherche pas à leur faire du mal.

A la surprise totale, c'est ce moment qui a été choisi par les soldats maliens pour intensifier leurs tires en direction du Commandant Inkinane Ag Attaher et de ses combattants. Pour mieux atteindre les combattants du MNLA, une voiture militaire malienne est sortie de l'intérieur du Camp 1 d'où provenaient les premières balles. Aussitôt qu'il a aperçu les balles venant en sa direction, le Commandant Inkinane Ag Attaher s'est mis en position offensive et les membres de son unité ont commencé à ouvrir le feu sur les soldats maliens.

 

La riposte de l'unité spéciale du Commandant Inkinane Ag Attaher a rapidement coupé la liaison entre le véhicule militaire malien et le reste du Camp 1 où est cantonné le reste des troupes. Une fois le pont de liaison couper, le Commandant Inkinane Ag Attaher s'est chargé lui-même de calciner le véhicule malien pour faire comprendre au reste des troupes maliennes que le MNLA a pitié d'eux, il n'a pas subitement eu peur de ceux qui se faisaient remarqué il y a un an par l'agilité de leurs jambes lors de leurs fuites sous les assauts du MNLA.

 

Après avoir vu son véhicule calciner, plusieurs dizaines de soldats maliens ont commencé a tiré à l'artillerie lourde en direction de l'unité du spéciale du MNLA qui s'est retiré en attendant un renfort du Commandant Intirya et de son unité spécial qui a rapidement calmé les ardeurs des soldats maliens dont une partie s'est réfugiée au fond du camp 1 et les autres qui se trouvaient hors du camp se sont réfugiés auprès des soldats béninois de la MINUSMA.

Arrivé aussi en renfort, les jeunes combattants du MNLA de la Katiba Ténéré ont décidé d'expulser les soldats maliens de Kidal. C'est ainsi qu'ils ont rapidement encerclé le Camp 1 de toute part avant que le bureau politique du MNLA, sur demandes de la France, ne les supplie d'avoir pitié des soldats maliens.

 

A la tombée de la nuit, la tension est toujours haute à Kidal et les soldats maliens, pris par la peur recherchent protection auprès de la France et de la MINUSMA.


Par Ikhlou Ag Azzezzen