Son Excellence Hamma Ag Mahmoud chez Tamazgha.fr

hamma-ag-mahmoud

Masin Ferkal de l'association Tamazgha, l'un des tous premiers soutiens non-Azawadien du MNLA recevait le 26 Octobre dernier Son Excellence Hamma Ag Mahmoud, membre-fondateur du MNLA et Chargé des Relations Extérieures du CTEA. Dans ce bel entretien, S.E. Hamma Ag Mahmoud revient sur la situation militaire dans l'Azawad et le génocide à venir si la communauté internationale donne le feu vert à une intervention militaire du Mali et de la CEDEAO.




La retranscription suivante est de Toumast Press et n'engage ni S.E. Hamma Ag Mahmoud, ni le MNLA-CTEA.

 

1. Hamma Ag Mahmoud remercie toutes les sœurs, et tous les frères Amazigh qui ont soutenu le MNLA et l'Azawad contre vents et marées.

2. La situation actuelle de l'Azawad est le fruit de plusieurs évènements. Après avoir mis le Mali en dehors de l'Azawad, le MNLA a vu venir trois mouvements: l'un ancien sur le terrain (AQMI, NDLR), le deuxième crée sur la base de trafiquants de drogue (MUJAO), et le troisième Ansar Adine. Ils nous ont attaqués tous ensemble. Après les attaques de cette coalition terroriste auxquelles le MNLA ne s'attendait pas, il a pris du recul pour réfléchir.

3. Le Mali ayant été vaincu par le MNLA, il fallait trouver une réplique en armant des narcotrafiquants qui étaient déjà dans l'Azawad pour nous combattre. Et des états voisins étaient en complicité avec eux.

4. N'étant pas soutenu, le MNLA a alors compris qu'il était suicidaire d'ouvrir les hostilités immédiatement.

5. Les positions du MNLA sont indemnes à l'intérieur du territoire de l'Azawad, et les militaires Azawadiens occupent toutes les villes à part les 3.

6. Après les ballets diplomatiques du MNLA et du CTEA, aujourd'hui tout le monde est au courant de la situation dans l'Azawad.

7. Aujourd'hui, nous sommes au tournant et disons à la communauté internationale qu'envoyer un contingent de l'armée malienne et de la CEDEAO dans l'Azawad équivaudrait à commettre un énorme génocide. Tous ces pays ont des relations anciennes avec les narcotrafiquants et ne se battront jamais contre eux. C'est des alliés depuis 12 ans.

8. L'armée malienne ne rêve que de casser des Touareg et des Arabes dans l'Azawad et ne se présentera dans l'Azawad que pour massacrer des populations civiles. Ce qu'elle a toujours fait.

9. Le Mali a toujours expliqué à la CEDEAO et à la communauté internationale que le MNLA est une organisation raciste qui veut se révolter contre un gouvernement noir. C'est dans cet état d'esprit que viendra la CEDEAO et l'armée malienne. C'est un génocide autorisé par la communauté internationale.

10. Depuis l'annonce de l'éminence d'une intervention militaire chapoté par la CEDEAO et autorisé par la communauté internationale, pour les hommes politiques et les soldats maliens, c'est une autorisation officielle des Nations Unies pour aller casser des Touareg et des Arabes.

etc ....

 

 

Par Mahassiknane Ag Bigui