Lettre ouverte aux responsables des mouvements et des associations azawadiennes

campmt-nomd-mossa-ag-assarid

En ces moments difficiles que traversent les populations et mouvements révolutionnaires de l'Azawad il est urgent de trouver une organisation à la fois structurée et fiable à même de gérer les problèmes relatifs à la prise en charge des blessés, des orphelins et des veuves. Ici, nous proposons de nommer cette organisation la «Caisse d'Assistance et de Solidarité».

Ces trois groupes, les plus délaissés de la couche sociale azawadienne, ont un immense besoin d'une prise en charge totale, sinon au moins partielle. Concernant les blessés de guerre, il faut noter que l'absence des infrastructures sanitaires et le refus de certains pays voisins de les accepter en leurs seins imposent pour nous des mécanismes de prise en charge matérielle et financière pour les cas graves: différentes opérations, traitements spécialisés par évacuation sanitaire vers les pays voisins en fonction du diagnostic et plateau technique dont il dispose. Les cas moins graves eux imposent nécessairement la remise en l'état des infrastructures dans la région de Kidal.

Les orphelins et les veuves de guerre des événements datant de 2012 sont abandonnés à leur triste sort sans aucun support ou assistance ce qui n'honore point les mouvements et les associations de l'Azawad. Parmi leurs besoins urgents, les aides alimentaires, sanitaires et scolaires doivent être organisées de manière continuelle. Pour cela la direction politique des mouvements doit trouver les moyens de canalisé les volontés existantes afin de créer des fonds d'assistance à ses couches sensibles.

De tous ceux-là, il découle une urgence de la mise en place d'organes de collecte et de gestion des fonds dans les différentes zones de l'Azawad. Ces organes en collaboration avec les responsables du CTEA et du conseil révolutionnaire chargé de ces questions se changeront de la mise en place de ses mécanismes. Ces organes de gestion seront installés dans les zones ayant une importante densité de ces couches sensibles.

Un listing doit être créé afin de répertorier des éléments concernés par l'objet de la présente démarche. Le ficher ainsi obtenu sera mis à jour régulièrement et communiqué aux différents responsables. Les responsables des organes de gestion ainsi crées seront les seuls habilités à recevoir les dons, subventions et legs. La gestion sera contrôlée régulièrement par les responsables du CTEA chargé de ces questions.

Nous invitons toutes les bonnes volontés dans un sursaut patriotique à la collaboration en mémoire de ceux qui ont donné leur vie à la libération de l'Azawad.

 

Azawad; Mali No.

Amghar Ag Yehia