Appel de l’écrivain Touareg libyen Ibrahim Alkony par rapport aux massacres dans l’Azawad

 

Ibrahim Alkony est un Touareg de Libye considéré comme l'un des écrivains les plus prolifiques du monde Arabe. Cet ancien produit du système académique russe a écrit plus de 80 livres faisant de lui incontestablement le plus grand intellectuel Touareg. Ses livres ont été traduits dans 35 langues et distribués dans le monde entier.
Ibrahim Alkony n'est pas à confondre avec son frère Moussa Alkony, ancien consul libyen au Mali, homme de confiance de Kadhafi. Moussa Alkony est connu plutôt pour son opportunisme que par sa grandeur d'esprit.
La rédaction de Toumast Press 

 

Ibrahim-Alkony-ecrivain-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la catastrophe humanitaire dont nous avons mis en garde dans notre appel adressé au Secrétaire Général de l'Organisations des Nations Unies en début de Novembre 2012 sur l'invasion prévue du Sahara par l'ancienne puissance coloniale la France et ses alliés.
Aujourd'hui, il y a des massacres commis contre la population innocente et sans défense de l'Azawad. Elle est confrontée au racisme du Mali (que nous avons pourtant annoncé). Ces vengeances se passent à l'image des massacres de 1963 et 1992 la différence étant cette fois-ci la passivité de la communauté internationale qui est pourtant prévenue.
Si ces actions du Mali continuent contre les populations de l'Azawad, ceci voudra dire qu'il s'agit là d'un complot tramé par la France et des puissances étrangères contre l'Azawad. Sous prétexte de se lancer dans la lutte contre le terrorisme, il s'agira là d'étouffer des populations à cause de leur identité ethnique et culturelle qui sont comme des dangers alors qu'elles sont entre le marteau de la dictature des gouvernements africains et l'enclume de l'acculturation et de l'arabisation au Nord.
Dans notre message au Secrétaire Général de l'ONU en Septembre 2012, nous avons prévenu qu'aux premiers coups de feu, AQMI allait s'évaporer et les populations civiles de l'Azawad allaient être celles qui allaient supporter le racisme du Mali et de son armée soutenu par l'arsenal militaire français.
Ceci signifie malheureusement que les massacres commis aujourd'hui aux yeux du monde sont un nettoyage ethnique cautionné par la France, l'ancienne puissance coloniale. La communauté internationale est entièrement responsable des violations des droits de l'Homme commis avec sa bénédiction.


Par Ibrahim Alkony

 

*Traduction approximative de l'original publié par Azawad Press*