La secte Ansar Adine n'ayant pas changé, négocier avec elle équivaut à enterrer l'Azawad

carte mnla-drapeau

Depuis quelques jours, un air de déjà vu commence à souffler peu à peu sur une partie de l'Azawad du fait d'une partie du bureau politique du MNLA. Certains membres de cette organisation pour des raisons obscures commencent peu à peu à entreprendre une certaine déviation idéologique qui nous mènera sans aucun doute à la recolonisation de l'Azawad en commençant par un génocide d'abord.


Le 26 Mai dernier, vers 22heure GMT, une aile novice et incompétente du MNLA s'amusait contre vents et marées à signer au nom du MNLA un Protocol d'Accord avec la secte Ansar Adine. En signe de protestation, Toumast Press retirait immédiatement le drapeau de l'Azawad sur son entête pour le remplacer par un espace blanc pour signifier au MNLA qu'il doit se ressaisir immédiatement pour ne pas voler une fois de plus l'honneur et la dignité du peuple de l'Azawad.

C'est avec plaisir que Toumast Press a reçu quelques jours plus tard la déclaration de Nina Wallet Intalou, l'Homme fort du MNLA selon Tiébilé Dramé, l'ancien chef négociateur du Mali. Tel des points sur la table, Nina Wallet Intalou rappelait que :

"le MNLA a signé un accord avec Ansar Adine en contrepartie de son rejet officiel du terrorisme et de toute privation de liberté, et sa demande à l'organisation terroriste AQMI de libérer les otages qu'elle détient et de quitter définitivement l'Azawad. Cet accord n'est pas une fin en soi et n'est pas appeler à perdurer. Un grand nombre de démocrate convaincu s'en démarque de plus en plus. Tout comme beaucoup de membres du MNLA, je rejette catégoriquement cet accord car éviter une guerre tribale et fratricide dans l'Azawad ne doit pas être synonyme de l'acceptation d'un diktat imposé par des groupes obscurantistes. La recherche de l'unité Azawadienne ne doit pas nous conduire au plus profond du précipice."

Comme pour marquer le leadership de la femme au sein de la société Touareg et Azawadienne, très rapidement, des centaines de démocrates du MNLA, et des dizaines de milliers d'Azawadiens ont suivis l'exemple de Nina Wallet Intalou et ont exprimés leur négation de se faire hara-kiri.

Se faire hara-kiri, consciemment ou inconsciemment, en négociant et en fusionnant avec Ansar Adine, c'est ce que quelques membres du MNLA rêvent toujours de faire.

Soyons clair, Ansar Adine n'a pas changé sa position d'un iota depuis sa création en fin Novembre 2011. N'ayant pas pu infiltrer le MNLA pour le détruire une fois de plus de l'intérieur, Iyad Ag Ghaly a créé sa secte dont il est le seul visionnaire et décideur pour mettre des bâtons dans les roues du MNLA et enterré l'Azawad sur instigation de son employeur Algérien.

La vérité elle là, et ne risque pas de changé. Des envoyés spéciaux de Toumast Press sont sur pieds d'œuvres dans l'Azawad afin de récolter l'ensemble des preuves qui démontrent que les déclarations, multiples et contradictoires, des porte-paroles d'Ansar Adine à Ouagadougou ne sont que poudres aux yeux.

La vérité c'est que la secte Ansar Adine est toujours liée au terrorisme transnational. La vérité c'est que la secte Ansar Adine continue toujours d'accueillir à Kidal des agents de la DRS algérienne, promotrice d'Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI). La vérité c'est que la secte Ansar Adine continue toujours d'accueillir à Kidal les terroristes d'AQMI et du MUJAO. La vérité c'est qu'avant que Cheikh Ag Aoussa, le Chef militaire de la secte Ansar Adine, ne se rende au Burkina Faso, il a rendu visite au MUJAO et à Mokhtar Bel Mokhtar à Gao pour leur rassurer du soutien indéfectible d'Ansar Adine malgré ses déclarations contraires destinées au monde occidental.

Ces vérités, la totalité des membres du Bureau Politique du MNLA les connaissent. La totalité des membres du Bureau Politique du MNLA savent que l'ensemble de déclarations faites par les opportunistes de la secte Ansar Adine ne changera rien à la position d'Iyad Ag Ghaly qui est le seul décideur de sa secte qu'il a été le seul a créé en collaboration avec ses employeurs algériens.

Les azawadiens doivent rapidement prendre conscience une fois de plus que certains de leurs dirigeants veulent monnayer leur avenir contre espèce sonnante et trébuchante. Après le 6 Janvier 1991 (Accord de Tamanrasset), et le 4 Juillet 2006 (Accord d'Alger), les azawadiens doivent rapidement prendre conscience une fois de plus que quelques personnes sont en train de le vendre et de remettre son destin entre les mains colonisateur malien.

Les déclarations soudaines de certains membres du MNLA en faveur de négociations avec la secte Ansar Adine vont parfaitement dans ce sens. En négociant avec une secte liée aux organisations terroristes, ces quelques membres du MNLA désirent faire ce qui a été rejeté par l'ensemble de la société azawadienne.

A travers les négociations avec Ansar Adine, l'objectif de ces quelques personnes est tout simple: faire commettre au MNLA des erreurs monumentales, pour que le MNLA soit finalement obligé de remettre son destin entre les mains du Mali à travers la France et l'Algérie. En somme, l'objectif de ces quelques membres du MNLA est d'enterrer l'Azawad. Tout simplement.

Azawadiens, arrêtez de croire aveuglement à tout ce que des charlatans vous disent. Si vous ne voulez pas que le rêve de nos aïeuls disparaisse une fois de plus, il est grand temps d'observer toutes les déclarations des azawadiens et de les passer au peigne fin.


Par Acherif Ag Intakwa