Personnalité de l’Année 2013: Assi Walet Hitta (Association des Femmes de l’Azawad)

Assi-Walet-Hitta-Phone

 

Barack Obama, Vladimir Putin, Xi Jinping, Dilma Rousseff, sont autant de personnalités à avoir fait l'actualité du monde et sont ainsi célébré en tant que tels. Mais dans les villes azawadiennes et dans les camps de réfugiés du Burkina, de la Mauritanie et du Niger ces noms ne veulent pas dire grand-chose. Pour cause, ils n'ont eu aucun impact sur l'Azawad, son expression et son bien-être en 2013. D'autres personnalités locales l'ont fait.
Quand on parle de l'Azawad de 2013, difficile de ne pas penser immédiatement à la ville de Kidal. Les retournements de situations, aussi nombreux qu'incroyables, qui ont fait l'actualité de la ville n'ont en rien changé la soif de liberté de ses habitants.
Ansar Dine, MNLA, opération Serval (France), MINUSMA, Mali, les changements dans l'administration de la ville ont été nombreux et auraient pu mettre de nombreuses villes et communautés sur leurs genoux. Mais l'année 2013 n'a pas vu la ville de Kidal sur ses genoux. Bien au contraire. La chose qui a été la plus constante dans la ville de Kidal c'est l'expression de la soif de liberté par sa population.
La population a farouchement rejeté le diktat de l'organisation terroriste Ansar Dine. Elle a ensuite invitée le MNLA à travailler encore plus pour une bonne gestion azawadienne de la ville. Elle a recadré la MINUSMA et la direction de l'opération Serval lorsque celles-ci tentaient de bafouer ses droits pour une hypothétique réconciliation avec le Mali. A travers des manifestations quasi-quotidiennes, elle a dit aux soldats maliens qu'ils ne sont pas les bienvenus dans la ville malgré le forcing de la communauté internationale.
Contrairement aux clichés reçus, le noyau dur de ces manifestations n'est composé ni des hommes encore moins de la jeunesse. Ce sont les femmes qui ont porté à bous de bras la révolution dans la ville, et ce durant les moments les plus difficiles de celle-ci. Au centre de ses femmes, une organisation – l'Association des Femmes de l'Azawad – et sa présidente, l'inébranlable Assi Walet Hitta.
Tout comme la révolution azawadienne, Assi Walet Hitta a été combattu par tous ; même par ceux avec qui elle partage le même idéal. Tout comme la révolution azawadienne, Assi Walet Hitta a mené son combat avec ses propres moyens sans bénéficier d'aucune aide. Tout comme la révolution azawadienne, Assi Walet Hitta a mené son combat loin des feux de projecteurs de medias internationaux plutôt concentrés sur leur propre agenda dans l'Azawad. Tout comme la révolution azawadienne, Assi Walet Hitta a su transformer les difficultés en espoirs et les challenges en succès.
Pour avoir su diriger dans son sillage les membres de son association, qui ensemble, ont portés haut et fort les couleurs de l'Azawad durant les moments les plus difficiles de la révolution azawadienne et pour avoir su insuffler une lueur d'espoir même lorsqu'elle était combattue par tous, Toumast Press célèbre Assi Walet Hitta comme la personnalité de l'Année 2013 de l'Azawad.


Par Acherif Ag Intakwa