Victorieux aux Grammy Awards, Tinariwen rappel au monde les souffrances du peuple Tamasheq

Tinariwen - Tassili

En ces temps de crise politique aux allures de guerre et surtout de catastrophe humanitaire annoncée dans l'Azawad, il est très rare de croiser le sourire sur nos lèvres. C'est alors avec une fierté sans égale que nous avons suivi les Grammy Awards aux Etats Unis. Encore une fois, c'est Tinariwen, notre seul et unique ambassadeur qui mondialisait nos joies et nos souffrances à l'occasion de sa victoire du Grammy Awards du meilleur album dans la catégorie "Musique Monde".

En Novembre dernier, Tinariwen était nominé pour les Grammy Awards. Deux sentiments animaient beaucoup de nos frères et sœurs qui s'y connaissent. Le sentiment de normalité naissait du fait que Tinariwen est incontestablement aujourd'hui le meilleur de groupe musical en Afrique et l'un des meilleurs dans le monde entier. Depuis une dizaine d'année, Tinariwen a parcouru la terre entiere pour chanter en Tamasheq dans tous les pays connus comme admirateurs de la musique. Qui a oublié qu'en Juin 2010, Tinariwen jouait à la coupe du monde de football aux cotés des artistes comme Alicia Keys, Black Eyed Peas?

Un autre sentiment animait beaucoup d'entre nous en novembre dernier. C'était celui de la fierté. Fierté de voir nos ambassadeurs porter les couleurs de notre peuple au sommet du monde entier. Ce sentiment de fierté est devenu encore plus grand hier soir. Parmi les 4 nominés dans la catégorie «Best World Music Album» (Meilleur Album de Musique Monde), Tinariwen avec son dernier album Tassili remportait le prix.



Dans le fleuve de désolation que traverse actuellement notre peuple, cette victoire de Tinariwen est un rappel à tous les niveaux. A la jeune génération de Facebook, cette victoire doit signifier que seul le travail paye, rien d'autres. Tinariwen n'a pas obtenu cette victoire en jouant à la musique uniquement pour se faire plaisir. La jeunesse doit suivre l'exemple des ambassadeurs de notre peuple pour se donner uniquement au travail afin d'exceller dans tout ce qu'elle entreprend.



Cette victoire doit également être une leçon pour les dizaines d'artistes Tamasheq. Nous ne reviendront pas sur l'histoire du groupe Tinariwen que tout le monde connait, mais nous rappellerons uniquement qu'ils se font formés dans les camps de formation Libyen et à travers les souffrances qu'à connu notre peuple depuis la rébellion de 1963 et les répressions qui ont suivis. Les jeunes artistes se doivent de suivre cet exemple. La révolution actuelle et les dizaines de milliers de réfugiés et déplacés sont les meilleurs occasions pour que d'autres artistes prennent leur responsabilité pour porter haut et fort la voix de notre peuple.



La victoire ce soir aux Grammy Awards a permis aux téléspectateurs de l'émission et aux centaines de millions de personnes qui liront des articles portant sur cette cérémonie de savoir qu'au milieu du désert du Sahara, il y a un peuple qui souffre et qui a besoin d'assistance. Nous n'aurons aucun doute sur le fait que Tinariwen continuera à faire ce qu'il a toujours fait: porter la voie de notre peuple que cette voie soit joyeuse ou triste. Dans nos prochaines éditions nous reviendrons encore sur cette belle victoire et ses conséquences pour l'Azawad.


Par Ghaly Ag Hamed'Ahmed